en-us-Collages

03/07/2019

Histoires & techniques

Le collage est une technique artistique que j'apprécie particulièrement parce qu'elle offre une immédiateté de création, à l'instar du dessin. Les préparatifs sont directs : une idée, des journaux, des ciseaux... Et une grande partie du plaisir réside alors dans la recherche d'images et ensuite dans la composition : agencements visuels qui collent ou pas entre eux, capacité de disposer et de retirer, de décaler les images... à souhait ! Pour ma part, j'y trouve beaucoup plus de satisfaction qu'avec Photoshop. C'est probablement parce que j'aime toucher, et moins "cliquer-glisser la souris", si vous voyez ce que je veux dire...

D'autre part, j'affectionne le collage pour sa dimension de mise en abyme : des images dans une image. 

Effets de reliefs et de superpositions

La technique est riche car elle permet de créer des reliefs selon le type de papier, glacé ou journal par exemple. On peut jouer de la texture du papier lui-même et des textures dans l'image découpée. Ensuite, le collage se prête très bien aux techniques mixtes, et permet alors de créer de nouvelles sortes de superpositions, de profondeurs, donc aussi d'idées dans l'idée. Au final, d'exprimer une nouvelle idée à partir d'extraits, de bouts, de détails...

N'est-ce pas le propre de la pensée ? Synthétiser une idée avec les bribes et les logiques d'autres idées, et arriver à la beauté d'une image nouvelle… Si toutefois l'esthétique a de l'importance.

C'est ce que j'ai fait ici avec mes sérigraphies sur collages numérisés, dans la série DIKTATS (de beauté).

Les photos des magazines féminins sont une source inépuisable et je les aime : pour leur papier glacé, pour les lumières dramatiques d'une publicité - blafardes ou baroques, pour le signifiant de la publicité, pour ses références socio-psycho-économiques des canons de beauté.

Bref, le collage est un travail de patience où je m'immerge volontiers, parfois à l'arrache, parfois avec la précision d'une opération chirurgicale !

Ci-dessus "Vanity Box" : collage sur boite de 15 x 15 cm.

Collages "Fatal", 21 x 29 cm, édition limitée.