Journal d'artiste en août

18/07/2019

L'étude que je vous présente est éclectique, liée à de nombreuses interrogations autour des mécanismes cérébraux : les miens et ceux de mes semblables. Cela m'a conduite à une expression artistique de la beauté cérébrale, une sorte d'éloge du cerveau avec recherches esthétiques, abstractions, vues imaginaires…  

Je vous présente ici ce cheminement de créations variées, mises en œuvre dans une optique d'étude de couleurs et de formes, dans la série intitulée :

AMNESIA (in case of) 

 - A work study - 

Ci-dessus, sans titre, encres sur papier, 20x20 cm, EE2015

 Ci-dessous, Neurons, photographie d'atelier, EE2016 & une matrice de mes sérigraphies.

Au départ…

Mon interêt pour le psychisme est marqué par la lecture de l'Introduction à la psychanalyse de Freud à mes 16 ans. Depuis lors, je n'ai cessé de m'instruire sur les mécanismes de la pensée : ondes cérébrales, différents niveaux de conscience, subconscient et inconscient ; rêves et visions extatiques, comportements, conditionnements, identités.

Par ailleurs, j'ai décidé de compiler mes souvenirs par écrit, sorte de "devoir de mémoire" envers moi-même au cas où… je deviendrais un jour amnésique (cf. AMNESIA in case of). Grâce à mes carnets manuscrits (43 à ce jour), je pourrai savoir qui je suis, ce que j'ai fait et non pas ce qu'on voudrait que je sois, une projection d'autrui… 

Au fil du temps, à l'écrit se sont ajoutés des dessins autobiographiques.

Nevrotic reservoir, mixed media, 50 x 60 cm, EE2015.

 - A NO BRAINER - 

Ensuite, par pudeur, j'ai mis de côté l'aspect autobiographique de mes dessins, pour laisser place à un travail esthétique formel, envisagé comme un exercice stylistique. 

J'avais besoin de sortir de mon cerveau afin de l'observer comme objet. Mais comment faire de cet organe, visqueux et complexe, une icône graphique ?

Les techniques révolutionnaires d'imagerie cérébrale, développées depuis les années 70, nous permettent aujourd'hui d'entrer au plus profond des méandres du cerveau. Ces images souvent ultra-colorées répondent aux nécessités scientifiques et didactiques et ouvrent un champ visuel inédit et curieux.

C'est dans ces imageries scientifiques que j'ai trouvé ma réponse.

Objectivé et illustré, le cerveau devient soudain très beau. 

Sa viscosité répugnante est vite oubliée.

À partir de ces observations et de compilations d'images scientifiques, j'ai développé mes propres illustrations, basées sur différentes coupes transversales : crâne, connections, méandres… S'ajoute un travail plus organique, autour des neurones, synapses et connexions (voir dessin ci-dessus)

A suivre, dans la rubrique : l'œuvre expliquée du mois d'août.