Journal d'artiste

Un haïku est une forme courte de poésie japonaise qui se construit en trois temps, traditionnellement elle se rattache aux saisons. Depuis le mois d'avril 2020, je l'utilise pour m'exprimer autour de la crise sanitaire.

Après recherches et études autour du cerveau : morphologie, mécanismes, psychisme & pathologies… Le sujet est devenu un objet de travail esthétique formel envisagé comme exercice stylistique, tout en demeurant un hommage à l'organe central de nos vies pensantes et agissantes. D'où cette présentation purement iconographique.

Les lieux sont les tablettes de cire sur lesquelles on écrit ; les images sont les lettres qu'on y trace.De la mémoire, d'après Cicéron, 106 av.JC - suivi de Giordano Bruno.

L'étude que je vous présente est éclectique, liée à de nombreuses interrogations autour des mécanismes cérébraux : les miens et ceux de mes semblables. Cela m'a conduite à une expression artistique de la beauté cérébrale, une sorte d'éloge du cerveau avec recherches esthétiques, abstractions, vues imaginaires…

Cosmogonies

19/06/2019

Au départ de cette recherche esthétique, il y a la fascination entre l'infiniment petit et l'infiniment grand. Cette fascination, je l'ai depuis ma jeunesse, notamment à travers mon admiration pour les photographies scientifiques microscopiques et télescopiques.

La série Cosmogonies est née de la pensée philosophique faite mienne : de l'infiniment petit à l'infiniment grand, où microcosme et macrocosme sont régis par des lois physiques similaires. Cette pensée replace homo sapiens sapiens (le sage des sages) sur Terre - sa Nature -, et face à l'Univers, - son Origine. Elle fait fi de la vanité et...

Installations

24/03/2019

Les installations sont considérées comme un genre artistique à part entière. Elles sont nées dans les années 70 (ou qualifiées comme telles depuis), en particulier à la suite du mouvement Dada qui cherchait à sortir du "cadre", décrocher les tableaux des cimaises et faire tomber les objets de leur piédestal...

Le travail que je vous présente ce mois-ci est le premier à s'inscrire plus spécifiquement dans la terminologie d'installation in situ. L'ensemble intitulé "Set of gold pieces covering crap" comporte une douzaine de peintures et une vidéo. Comme à mon habitude, j'y ai ajouté un travail en sérigraphie, des objets incongrus et des impressions...